Bambi, chaton et orphelin

Il y a quelques semaines, nous avons trouvĂ© un chaton cinquiĂšme nĂ© d’une portĂ©e cachĂ©e dans le placard du couloir de l’immeuble de Monsieur Nounours. La fratrie avait en effet Ă©tĂ© enlevĂ©e par des inconnus et la mĂšre effrayĂ©e ne pointait plus le bout de son museau (nous l’avons aperçu dans la rue par la suite). Or l’orphelin oubliĂ©, paniquĂ© et trĂšs jeune, n’était pas le moins du monde sevrĂ© – probablement pas plus que les chatons disparus !

bambi_1

Le vĂ©tĂ©rinaire Ă  qui Monsieur Nounours s’est adressĂ© lui a expliquĂ© que les refuges du coin Ă©taient complĂštement saturĂ©s. Nous avions dĂ©jĂ  Ă©levĂ© des chiots Ă  la main, et il lui a fait comprendre que le chaton aurait une meilleure chance d’avenir s’il s’en occupait lui-mĂȘme. AprĂšs un petit traitement voilĂ  le chaton revenu Ă  l’appartement (au grand dam de Monsieur Nounours, grand allergique aux poils de chats devant l’éternel qui se sentait responsable du bĂ©bĂ© fauve). Et voici comment Bambi est entrĂ© dans notre vie.

bambi_2

Bambi a Ă©tĂ© un chaton exemplaire, trĂšs rapidement propre il s’est vite adaptĂ© Ă  son nouvel environnement, mĂȘme si le sevrage n’a pas Ă©tĂ© facile. Il nous a vite tĂ©moignĂ© de l’affection, ronronnements et demande de cĂąlins Ă  la clé ! Nous l’aurions bien gardĂ©, je l’avoue, mais adopter un chaton alors que nous avions dĂ©jĂ  deux animaux dans l’appartement de Monsieur Nounours nous semblait peu responsable ; et je suis trop souvent absente de mon propre studio pour qu’un chat puisse y ĂȘtre heureux. Nous avons prĂ©fĂ©rĂ© lui trouver une gentille famille qui avait elle aussi d’autres animaux mais vraiment plus d’espace et beaucoup, beaucoup d’amour Ă  offrir !

bambi_5

La famille nous a dĂ©jĂ  donnĂ© des nouvelles, il paraĂźt que notre protĂ©gĂ© est un sacrĂ© coquin qui en fait voir de toutes les couleurs Ă  leur vieux matou et s’amuse Ă  sauter d’une bibliothĂšque Ă  l’autre.

bambi_6

Prendre une dĂ©cision rationnelle et se montrer responsable lorsqu’on est face Ă  un animal aussi mignon est difficile (coucou les inconscients qui kidnappent des chatons non sevrĂ©s sans embarquer la maman avec eux !), mais nous ne regrettons pas d’avoir passĂ© la main. Ce n’était pas facile de laisser partir notre petite panthĂšre, mais nous savions que c’était pour le mieux.

bambi_7

Related Stories

spot_img

Discover

Un bon prof est-il un prof mort ?

Professeur serait-il un mĂ©tier Ă  risques ? Vendredi dernier Ă  Arras un homme armĂ© d’un...

Comment reprendre confiance face Ă  la lecture ?

Depuis peu, je reçois une flopée de demandes de conseils de la part de...

Écrire : comment se motiver ?

OĂč on parle de trouver la motivation pour rĂ©aliser ses rĂȘves d'enfants et subsĂ©quemment d'Ă©crire un roman. #justdoit

Prof : face au sentiment d’impuissance, semer des graines

OĂč on parle d'impuissance et de santĂ© mentale quand on enseigne

Le sport, mon corps et moi

Ou comment le yoga change ma vie Je n’ai jamais aimĂ© le sport, en dĂ©pit...

TAG – Tu es un sorcier Harry !

Signé C. a proposé cet automne un TAG si simple sur le thÚme des...

Popular Categories

Comments

  1. Oh! Il est si mignon, c’est vrai! Mais si au moins vous avez en plus des nouvelles de lui de temps en temps, c’est bien, ça permet de savoir qu’au moins, il est bien. C’est une joli histoire bien inspirante qui donne envie de faire le peu qui est en notre pouvoir pour aider ceux que l’on abandonne si prĂšs de chez nous…

    • Il Ă©tait vraiment adorable et nous sommes contents d’avoir des nouvelles. Nous nous sommes arrangĂ©s pour que tous les animaux que nous avons recueillis ou Ă©levĂ©s pendant l’annĂ©e soient ensuite dans des familles avec lesquelles nous avions une possibilitĂ© de contact, ça nous rassure toujours un peu!

      Je trouve ton article fĂ©lin adorable (coĂŻncidence amusante). Tu avais l’air de te questionner sur le bien ĂȘtre de ton chat, je dois te dire que (basĂ© sur mon expĂ©rience), les animaux savent nous dire s’ils ne sont pas bien. On en vient vite Ă  partager un lien trĂšs fort avec ces compagnons qui nous suivent fidĂšlement des annĂ©es durant.

      Bienvenue par ici et Ă  bientĂŽt !

      • En effet, c’est une drĂŽle de coĂŻncidence! 🙂 Et je crois bien que tu as raison, ils savent nous le dire quand ils ne vont pas bien et c’est bien qu’ils ne se gĂȘnent pas de le faire! C’Ă©tait aussi un questionnement, une rĂ©flexion sur le fait que c’Ă©tait beau et Ă©trange que nous arrivions Ă  cohabiter aussi bien, Ă  s’aimer et mĂȘme Ă  communiquer en n’Ă©tant pas de la mĂȘme espĂšce!
        Et oui, Ă  bientĂŽt!
        K.

        • Oui je suis d’accord avec toi, cette relation qui se tisse entre nous est toujours trĂšs belle et je ne me lasse pas de m’en Ă©merveiller. J’ai Ă©tĂ© Ă©galement trĂšs Ă©tonnĂ©e par la cohabitation entre nos chiens et Bambi. Ma chienne a refusĂ© de s’occuper de ses propres chiots suite Ă  un accouchement difficile, pourtant l’instinct maternel a semblĂ© s’Ă©veiller en elle lorsqu’elle a Ă©tĂ© mise en contact avec le chaton et elle a dĂ©cidĂ© de s’en occuper (elle a mĂȘme tentĂ© de l’allaiter alors qu’elle avait catĂ©goriquement refusĂ© de le faire avec sa portĂ©e). La communication et l’affection interespĂšce c’est quand mĂȘme trĂšs Ă©tonnant et trĂšs beau parfois!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici